Le Cou

Comme le décolleté, le cou est très sensible au vieillissement car il est fortement exposé au soleil et souvent moins bien protégé que le visage par les cosmétiques anti UV.

De plus, la peau y est très fine et non soutenue par un support osseux. Ce qui lui confère une fragilité particulière.

Dès l’âge de 35 ans on commence à voir apparaître des petites flétrissures et des rides horizontales et s’accentuer les rides horizontales préexistantes.

La médecine esthétique peut s’occuper de notre cou comme de notre décolleté.

En prévention

  • la mésothérapie.

Grace à l’acide hyaluronique d’hydratation et aux vitamines piégeuses de radicaux libres, la peau vieillit moins vite. Elle reste mieux hydratée et plus lisse.

Des séances régulières apportent à la peau confort et mieux être.

Le protocole : 3 séances espacées de 15 jours puis 1 séance tous les 2 à 3 mois.

En traitement

  • L’Acide Hyaluronique

Un acide hyaluronique de comblement fin et peu réticulé peut être utilisé pour combler les rides horizontales lorsqu’elles sont très marquées. Le traitement peut laisser de petits hématomes pendant quelques jours.

1 séance annuelle suffit.

  • Skinboosters

L’acide hyaluronique de type Skinboosters donne au cou une meilleure densité cutanée avec lissage visible  et diminue les rides horizontales.

1 seringue / séance à recommencer 2 mois plus tard est souvent suffisante. Puis à renouveler, selon les besoins, tous les 6 mois.

  • La Radiofréquence Transcutanée

La Radiofréquence Transcutanée pour densifier le derme et lisser l’épiderme a toute sa place dans le rajeunissement du cou

On fera, comme pour le décolleté,  3 séances espacées de 4 à 6 semaines puis 1 séance tous les 6 mois.

A ce niveau les rougeurs liées au traitement peuvent durer quelques jours.

  • Les lasers pigmentaires et vasculaires

Ils permettent de traiter respectivement les taches brunes et rouges avec une réelle efficacité.

Pour les taches brunes, un traitement même bien conduit, peut laisser des traces plus blanches indélébiles.

  • Lorsque les cordes platysmales (ce sont les bandes verticales qui partent du menton et descendent jusqu’aux clavicules) sont très apparentes et qu’elles s’accentuent en contraction des muscles du cou, il peut être intéressant d’atténuer leur visibilité en diminuant la contraction des muscles en partie responsables.

Mon conseil

Pour la Radiofréquence Transcutanée et le laser, il ne faut pas être bronzé avant le traitement et ne pas s’exposer au soleil pendant 1 mois après, même avec une crème anti UV.

Au niveau du cou, les suites peuvent durer quelques jours de plus que sur le décolleté et le visage.

Enfin pour améliorer l’angle cervico-mentonnier c’est à dire l’angle situé entre menton et cou il est conseillé de

  • Retravailler les volumes du menton et de le mettre en projection vers l’avant
  • Et de traiter le double menton si l’indication de cryolipolyse existe